Dentiste la Ciotat - Dr Thierry FAREAU

04 42 08 64 92     Email : thierry-fareau@wanadoo.fr

Une récession des gencives, conséquence de la maladie parodontale, est fréquente après son traitement

Différentes solutions peuvent alors vous être proposées

Rétraction des gencives suite à une maladie parodontale

Les maladies parodontales sont des infections bactériennes (microbiennes) qui affectent et détruisent les tissus de soutien qui entourent les dents. Le parodonte est constitué de la gencive, du ligament alvéolo-dentaire et de l'os alvéolaire.

Lorsque le parodonte du patient est atteint, les gencives deviennent irritées, enflammées et gonflées avec des modifications de leur couleur. Avec la progression de la maladie parodontale, des poches parodontales peuvent apparaître et s’approfondir.
La gencive et l'os sont atteints. Il peut également survenir une mobilité des dents.
Après un traitement adapté, lorsque l’inflammation des gencives disparaît, l’oedème diminue et la gencive soutenue par l’os va se retrouver dans une position plus basse consécutive à la perte osseuse.

Toutefois cette rétraction des gencives entraîne une modification de la position de la gencive au niveau du collet de la dent. Le système d'attachement de la dent reste équivalent à ce qu'il était normalement mais des conséquences esthétiques de ce repositionnement peuvent vous gêner :

  • Apparition de triangles noirs entre les dents du secteur antérieur
  • Les dents peuvent aussi paraître plus longues
  • Des sensibilités accentuées au chaud et au froid peuvent aussi survenir
A la fin du traitement les gencives se sont rétractées

Différentes techniques existent pour pallier ces inconvénients

1) Des techniques prothétiques, en dessinant une nouvelle forme des dents permettant de fermer les espaces entre les dents

2) Des techniques chirurgicales favorisant la régénération de l'os alvéolaire et de ce fait améliorant l'esthétique de la gencive

  • Les greffes d'os ou de substituts osseux qui permettent de combler les poches parodontales et de reconstruire l'os sous-jacent soit par :
    • auto greffe avec un prélèvement d'os au niveau de la cavité orale
    • utilisation de substituts osseux

Ces deux techniques sont fréquemment associées afin de permettre l'apport d'un volume osseux plus conséquent.

  • La régénération tissulaire guidée qui, par l'interposition d'une membrane parodontale qui fait obstacle à la gencive, favorise la régénération de l'os.

Cette technique n'est adaptée qu’à des lésions localisées.
Si les mobilités dentaires sont importantes, il sera envisagé de placer une contention dentaire qui immobilisera les dents durant la phase de cicatrisation (attelle en résine, fil).

Nos conseils

  • Une surveillance dentaire régulière permettra d’éviter ou de limiter l’impact des maladies parodontales et de leurs conséquences.
  • Les solutions de réparation seront choisies en fonction de votre cas et après un dialogue avec votre praticien.

Article rédigé par le praticien le 25/04/2016